De Guimarès à Marvão (Portugal)

 

camoes« Quon cesse de vanter à la terre étonnée
Les voyages fameux et dUlysse et d’Énée.
Alexandre, Trajan, que vos pompeux exploits
Cessent de fatiguer la déesse aux cent voix.
Héros, divinisés par lantique Parnasse,
Cédez à des héros dont léclat vous efface,
Aux enfants de Lusus dont les fiers étendards
Furent partout chéris de Neptune et de Mars. »

Luís de Camões dit « le Camoëns »
Les Lusiades (Chant I)


onebit_21Pour ouvrir la galerie cliquez sur une photo.
Survolez la photo pour naviguer : à droite pour continuer, à gauche pour revenir.
Mode plein écran : touche F11.




 

Les commentaires sont clos.