Italie
Toscane

« Un soir de printemps, […] à la fin d’une journée ardente, je suis entré dans la ville rouge, qui se retranche et se dresse sur un socle de terre chaude, pétrie dans le sang et veinée d’or. Le désert m’a porté jusqu’à vous, oasis. Avant de passer le seuil de Sienne, on chemine dans une vallée lunaire ; […] et les sables gris ondulent sous le ciel comme des dos d´éléphants qui marchent sous terre, ne laissant affleurer que leur échine. Soudain, la ravissante ville, la plus près du ciel que je sache, surgit en corbeille, d’où s’élance le plus haut et le plus svelte des lys. »

André Suarès
Le voyage du Condottiere, Sienne la bien-aimée

Avril 2012


onebit_21Pour ouvrir la galerie cliquez sur une photo.
Survolez la photo pour naviguer : à droite pour continuer, à gauche pour revenir.
Mode plein écran : touche F11.