Pierre Loti

Pêcheurs d’Islande


loti_pierreElle arriva à une chapelle, qu’on apercevait de loin sur une hauteur. C’était une chapelle toute grise et très vieille ; au milieu de l’aridité d’alentour, un bouquet d’arbres, gris aussi et déjà sans feuilles, lui faisait des cheveux, des cheveux jetés tous du même côté, comme par une main qu’on y aurait passée. Et cette main était celle aussi qui fait sombrer les barques des pêcheurs, main éternelle des vents d’ouest qui couche, dans le sens des lames et de la houle, les branches tordues des rivages. Ils avaient poussé de travers et échevelés, les vieux arbres, courbant le dos sous l’effort séculaire de cette main-là.

Illustration : Henri Rousseau, dit le Douanier Rousseau
Portrait de Pierre Loti, 1891 – Huile sur toile, Kunsthaus Museum, Zurich, Suisse

Les commentaires sont clos.